Accueil

Billet de mauvaise humeur

Sur le plateau du Pech, s’est promené un con. Remarquez, le site ne leur est pas interdit.

Prés de la table d’orientation élevée par L’association du patrimoine et la Mairie, là où d’autres font une pose au cours d’une randonnée, là où l’on peut admirer le village s’étirer à nos pieds, là où on peut commenter la campagne environnante, là où il nous est offert d’imaginer les villes et villages cachés par les Pyrénées, là où la faune et la flore sont source d’inspiration ; l’imbécile s’est exprimé.

Pour marquer son territoire un chien se serait libéré d’une furtive miction, l’abruti lui ; a cassé. Le décérébré a frappé sur le figuratif au point de le faire éclater. Il s’est fait un trophée des lettres ornant la façade de l’édifice, qu’il a volées. Les dégâts sont considérables, la bêtise a atteint son paroxysme.

Bien évidemment nous blâmons avec force ce comportement asocial et nous soutiendrons sans retenues les initiatives de la municipalité dans sa démarche judiciaire.

La stupéfaction s’est mutée en colère mais la colère a déjà laissé place à la motivation. Nous poursuivrons notre action de valorisation du patrimoine. Nous nous investirons aux cotés de la Mairie de Venerque pour faire les réparations nécessaires et mieux encore, nous envisageons de réaliser des aménagements qui contraindront le ou les crétins destructeurs, à investir dans des masses et scies pour parvenir à leur fins. Nous ne reculerons, que pour prendre de l’élan.

Comme nous le rappelle fort justement Sans Antonio « Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » (Les pensées de San-Antonio de Frédéric Dard) (quant à la référence littéraire, ce n’est pas de ma faute si le vieil Hugo n’a jamais désigné directement les cons dans ses citations)

Michel COURTIADE
Président de l’A.P.V

 
BALADE SUR LE SENTIER DE L’EUROPE