LES OUBLIES DE L’HISTOIRE

Comme beaucoup de villages en France, Venerque a payé un lourd tribut lors de la Première Guerre mondiale.De nombreux jeunes, âgés de 20 ans et plus, ont été mobilisés. En 2014 L’association du Patrimoine de Venerque,fidèle à ses objectifs de transmission de la mémoire à un large public, s’est penchée sur cet événement tragique.Elle s’est employée à retracer la vie de soldat, de chacun de ces jeunes gensarrachés à leur famille pour combattre.Ces recherches menées, essentiellement par Jacques BRETON et Laurent CHEZE ont permis de proposer au printemps 2014, une exposition dans laquelle ces héros ont été mis à l’honneur.Elle a également révélé que quatre Venerquois, morts pour la France, ne figuraient pas sur l’obélisque de la mémoire que constitue le monument aux morts de la commune.

Jean-Jacques Berseille, né à Venerque le 3 décembre 1889, mort le 21 décembre 1914, à l’âge de 25 ans, des suites de blessures de guerre lors de combats dans la Marne

Paul Labat, né à Venerque le 22 juin 1897, mort le 4 octobre 1918, à l’âge de 21 ans, des suites de blessures de guerre lors de combats dans la Marne.

Jean Lasserre, né à Venerque le 15 décembre 1892, mort au combat le 14 mai 1915, à l’âge de 22 ans, lors d’un affrontement dans le Pas de Calais.

Jean-Marie Marmier, né à Venerque le 9 octobre 1897, mort le 27 février 1917, à l’âge de 19 ans, à l’hôpital de Poitiers des suites d’une tuberculose contractée au service.

C’est à l’occasion de la fête locale, le 30 Août 2015, que ces quatre soldats ont quitté les limbes des oubliés de l’histoire. Leurs noms ont rejoint officiellement ceux de leurs camarades morts pour la france gravés dans la pierre. La cérémonie, particulièrement soignée, était coordonnée par Monsieur Gérard Sarrebressolles, vice-président de la section de la Haute-Garonne de Association Nationale des Membres de l’Ordre national du Mérite.

Elle a rassemblé nombreux porte-drapeaux des associations patriotiques départementales et d’anciens combattants, face à un piquet d’honneur issu du 3e régiment du matériel (RMAT), les sonneries et l’hymne national ont été interprétés par l’école de musique de Venerque sous la direction de Cyril DEVAUX. La présidente de l’A.P.V, Germaine CAILLAU, s’est exprimée après Michel DUVIEL, maire de la commune et Monsieur Gérard SARREBRESSOLLES pour rappeler les conditions dans lesquelles l’oubli a été révélé, avant de laisser le micro à des écoliers, qui nous ont lu des lettres de poilus.Ce moment de reconnaissance concocté par Mme Fabienne BARRE, adjointe au Maire, s’est poursuivi par la messe dominicale avant de s’achever sur les allées du Duc de Ventadour par un apéritif offert par la municipalité.

 L’Association du Patrimoine de Venerque et plus particulièrement Jacques BRETON et Laurent CHEZE,
 voyaient ainsi leur action récompensée.